Suite au rapport moral, l’Assemblée Générale réunie le 18 février 2013 à Nice approuve la proposition de son président, François Leblond de remplacer  l’association par un groupe de travail qui correspond à l’évolution actuelle du dossier. L’association a désormais rempli la mission qu’elle s’était fixée en relançant un dossier qui était depuis longtemps en sommeil et parce que  l’objet : un TGV jusqu’à Nice en 3 heures 40 depuis Paris ne figure plus dans les propositions actuelles.

L’assemblée remercie François Leblond pour l’action qu’il a conduite pendant 10 ans ainsi que Robert Hénaff qui depuis de nombreuses années assiste à toutes les réunions auxquelles l’association était invitée et qui a également pris de nombreuses initiatives auprès  des pouvoirs publics  pour faciliter la mise en œuvre du projet. Il a eu des relations avec les publics les plus variés et notamment les agriculteurs pour répondre aux questions posées.

L’assemblée forme le vœu que soit valorisée l’action engagée depuis dix ans : le regard international sur le dossier, qu’elle a imposé dès sa création, européen avec les relations nouées avec la Commission de Bruxelles, méditerranéen avec l’association au projet de l’Espagne et de l’Italie. Le réseau de relations ainsi créé doit être entretenu et plusieurs des membres de l’association sont disponibles pour poursuivre l’effort dans un cadre nouveau à définir. La Cofhuat (Confédération française pour l’habitat, l’urbanisme et l’aménagement du territoire) que préside François Leblond a assuré depuis le départ l’administration complète de l’Association TGV sous la responsabilité d’Alexandra Litchman qui doit être aussi chaleureusement remerciée.

La COFHUAT est à la disposition de l’Etat, des élus et forces vives de Provence Côte d’Azur ainsi que de  RFF pour appuyer toute initiative qui apparaitrait utile. L’objectif étant de poursuivre l’œuvre accomplie en matière d’aménagement à la dimension de l’arc méditerranéen (sur la base du rapport Arcomed), par la création d’un groupe de travail sur ce thème au sein de la COFHUAT, celui-ci se substituera à l’association et pourra s’élargir à tous les membres de l’institution.